22/07/2022

L’histoired’unejeunefillede13ansquiasurvécualorsquesafamilleaétéassassinée

Cela est arrivé dans le village de Katioujanka, au nord de Kyiv. Le 28 février, notre famille revenait en voiture de chez ma tante.

En chemin, nous avons croisé une colonne militaire russe. Les Russes ont ouvert le feu de tous les côtés.

Ils ont touché le réservoir d’essence.
Ils ont touché mon père.

Papa et ma belle-mère sont morts immédiatement.
Notre voiture a pris feu.

Je suis sortie de la voiture et je me suis mise à courir. J’ai entendu des gens crier « à gauche », puis on a commencé à me tirer dessus. Je n’ai pas ressenti de douleur. Pourtant, je savais que j’avais deux balles dans le bras et la cuisse. Tout était engourdi.

Je suis tombée sur le sol sans bouger. Les Russes se sont approchés et m’ont tiré par la jambe. Il y avait beaucoup de sang, alors ils ont décidé que j’étais morte.
Ils s’en sont allés.

Je pensais que si je ne faisais rien, personne ne m’aiderait. Quand ils sont partis, j’ai commencé à ramper avec mes bras sous la clôture.

Puis des gens m’ont trouvé et envoyé à l’hôpital. Papa et ma belle-mère ont été enterrés dans notre village, Katioujanka.

C’EST UN RÉCIT DE SURVIE. MAIS DES MILLIERS D’UKRAINIENS NE POURRONT PAS RACONTER LEURS HISTOIRES – LES RUSSES LES ONT TUÉS. RÉPANDEZ LA VÉRITÉ. AIDEZ-NOUS À TRADUIRE LA RUSSIE EN JUSTICE POUR AVOIR COMMIS DES CRIMES DE GUERRE.

Other survivors' stories