à la page d'accueil

LaRussieaenvahil’Ukraine.Qu’est-cequeçaveutdirepourlemonde?

Aujourd’hui, se déroule la plus grande guerre en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale. Une fois de plus, le monde doit s’opposer au mal, à la terreur, au génocide. Ce sont les Ukrainiens qui sont sur le champ de bataille aujourd’hui, mais dans un monde moderne et globalisé, tout le monde est déjà ou sera affecté par cette guerre. Et si l’État russe terroriste n’est pas arrêté maintenant, l’histoire de l’humanité tout entière pourrait prendre un chemin plus sombre dans les décennies à venir.

Depuis l’effondrement de l’Union soviétique, la Russie continue à nourrir un important ressentiment à l’égard de l’Ukraine indépendante. Vladimir Poutine, ainsi que de nombreux Russes, partagent un narratif profondément erroné selon lequel les Ukrainiens et les Russes forment « une seule nation  » et l’Ukraine est une partie essentielle de « la Russie historique ». Une partie de l’empire qu’ils essaient de restaurer.

Pourquoi ne pas considérer les Ukrainiens et les Russes comme une seule nation?

Cependant, l’Ukraine a choisi une voie différente au fil des ans – une voie indépendante de développement démocratique, de réforme et d’intégration européenne. L’Ukraine a décidé de se tourner vers l’avenir plutôt que de se laisser entraîner dans le passé.

En 2013, des centaines de milliers d’Ukrainiens se sont rassemblés pour défendre leur droit de choisir un avenir démocratique et européen.
Photo : Andrii Kravchenko

Ne voulant ni comprendre ni respecter le choix ukrainien, la Russie a commencé son agression militaire en 2014, a occupé la Crimée et a attaqué les régions de Donetsk et de Louhansk. Le 24 février 2022, a commencé l’invasion à grande échelle. Les troupes russes ont traversé les frontières ukrainiennes pour occuper plus de terres, pour supprimer l’identité ukrainienne, pour détruire l’indépendance et la démocratie elle-même.

L’Ukraine leur donne du fil à retordre. Mais la guerre continue, et ses conséquences s’étendent bien au-delà de la ligne de front.

Pour une fois, le système de sécurité mondial est peut-être sur le point de changer, car de nombreux instruments diplomatiques se sont avérés inefficaces pour empêcher une guerre totale. La Russie viole les accords internationaux ainsi que les lois de la guerre. Elle bloque également toute décision en la matière au sein du Conseil de sécurité des Nations unies.

« Le président Poutine a attaqué tout un pays et un peuple innocent, avec la force militaire, pour atteindre ses objectifs politiques. Ce qu’il fait en réalité, c’est le défi à l’ordre mondial auquel nous croyons, où tous les pays, grands et petits, peuvent choisir leur propre voie. Il n’accepte pas la souveraineté des autres pays », a déclaré le secrétaire général de l’OTAN Jens Stoltenberg.

Les pays de l’Europe, en particulier ceux qui sont proches de la frontière et de l’histoire russes, ont commencé à s’inquiéter de leur sécurité. Les budgets de la défense sont en hausse. Et cette tendance sera probablement partagée dans le monde entier : même dans les pays des autres régions du monde, les ressources seront consacrées à la construction de systèmes de défense plutôt qu’au développement de meilleurs systèmes éducatifs ou à la lutte contre le changement climatique. La guerre fait peser encore plus de menaces pour l’environnement : rien qu’en Ukraine, les dommages environnementaux causés par l’invasion russe sont estimés à plus de 36 milliards de dollars.

Un autre problème de sécurité est né au XXe siècle – la menace nucléaire. Vladimir Poutine dit au monde qu’il est prêt à utiliser « tous les moyens »,  les armes nucléaires y comprises, chaque fois que les choses vont à l’encontre des souhaits de la Russie. Et ce n’est qu’une partie de la terreur nucléaire de la Russie. La centrale nucléaire de Tchornobyl a été occupée pendant plus d’un mois. Et maintenant, la Russie met constamment en danger d’autres centrales nucléaires ukrainiennes, surtout celle de Zaporijjia, en bombardant et en exploitant le site. Même si l’Ukraine est la principale cible ici, la pollution nucléaire ne se soucie pas des frontières. 

Si la catastrophe nucléaire reste une menace, la pénurie alimentaire dans de nombreux pays est déjà devenue une réalité. La guerre a perturbé les chaînes d’approvisionnement, les ports ukrainiens sont restés bloqués pendant des mois et de nombreux champs ukrainiens sont toujours occupés ou impossibles à récolter. Avant l’invasion russe à grande échelle , l’Ukraine fournissait de la nourriture à 400 millions de personnes dans le monde. Et maintenant, des centaines de milliers d’entre elles, en Afrique et en Asie, seront confrontées à des pénuries alimentaires, voire à la famine, parce que la Russie utilise la nourriture comme une arme, créant ainsi une menace mondiale.

« La diminution de l’offre et la hausse des prix des denrées alimentaires signifient que les pauvres du monde entier pourraient être contraints de s’en passer. Il ne faut pas que cela se produise », a déclaré la directrice générale de l’OMC Ngozi Okonjo-Iweala.

La crise énergétique est un autre élément du déroulement des événements. Pendant des années, la Russie a réussi à utiliser les ressources naturelles pour gagner en influence. Aujourd’hui, ces ressources sont transformées en armes et en leviers. Les prix de l’énergie augmentent et tout le reste les suit, en déclenchant l’inflation et la crise économique dans le monde entier.

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres a déclaré que la guerre de la Russie en Ukraine « risque de faire basculer jusqu’à 1,7 milliard de personnes – plus d’un cinquième de l’humanité – dans la pauvreté, le dénuement et la faim à une échelle inégalée depuis des décennies ».

Pénurie alimentaire. Crise énergétique. Manque de sécurité et menace nucléaire. Tout cela à cause de ce que la Russie a déclenché une guerre pour poursuivre sa fantaisie impérialiste.

Pour mettre fin à cette guerre, l’Ukraine doit se battre. Pour l’indépendance de l’Ukraine, le peuple ukrainien, la langue et la culture ukrainiennes, l’existence desquelles la Russie tente d’effacer. Pour son propre avenir et l’avenir du monde, car les événements actuels deviendront un modèle pour les autres pays du monde.

L’issue de cette guerre déterminera le chemin que prend l’histoire de l’humanité à partir de maintenant. Sommes-nous de retour à un monde où il est possible d’envahir un pays indépendant – et d’avoir un siège à la table des négociations ? Où la puissance militaire est le seul argument qui compte ? Où un génocide peut être commis sans conséquences importantes ?

« Si la Russie remportait cette guerre, ce serait une formidable victoire pour toutes les forces qui s’opposent à la démocratie, pour tous ceux qui envisagent d’utiliser la violence sous une forme ou une autre pour renverser les démocraties », a affirmé l’historien Timothy Snyder.

Ou construisons-nous un monde où les frontières des États et les lois internationales sont respectées ? Là où nous préférons le partenariat et la coopération internationale aux conflits armés ? Où les pays et les nations ont le droit de déterminer leur avenir ? 

C’est pour cela que l’Ukraine se bat. La victoire ukrainienne sera une victoire de la liberté, de la démocratie et du partenariat international sur la tyrannie et la terreur. Le message puissant à tous les peuples et pays : le mal ne peut pas prospérer dans ce monde, il n’échappera pas à sa fin ou à son châtiment.

Et donc la victoire ukrainienne est la seule voie vers un avenir meilleur pour tous.