Une médiatrice de combat est décédée à la suite des bombardements russes dans la région du Soumy. Elle est devenue la première femme à recevoir le titre de Hero d’Ukraine de manière posthume

Lorsque Inna Derusova a rejoint le bataillon il y a huit ans, elle a dû assumer les fonctions de chef du service médical, de chef de l’unité médicale et de moniteur médical. «Et en deux semaines, à partir de petits nouveaux inexpérimentés, elle a formé de véritables médecins de combat prêts à accomplir des tâches en première ligne », a raconté Petro Lysenko à ses collègues.

Lorsque la Russie a lancé une guerre à grande échelle contre l’Ukraine, la femme venait de rentrer de vacances. Mais elle a été bloquée pendant deux jours à Okhtyrka, dans la région du Soumy. Risquant sa vie, Inna a sauvé plus de dix militaires des forces armées ukrainiennes. Le médecin est décédé le 26 février en prenant soin d’un soldat sous feu. Pour courage personnel, héroïsme et loyauté au serment militaire, le président Zelensky a décerné posthume à Derusova le titre de Hero d’Ukraine.