Un scientifique de l’Institut de physique Anton aide à évacuer les gens et à livrer les produits de première nécessité aux points chauds de la région de Kyiv

Anton Senenko travaille à l’Académie nationale des sciences d’Ukraine et vit avec sa famille à Kyiv. Lorsque des roquettes illuminent la ville le 24 février, il décide de rester. N’ayant aucune formation militaire, le scientifique décide d’aider en tant que volontaire. Dans un convoi de plusieurs voitures, Anton emmène des civils hors des villes de la région de Kyiv, tout en apportant en retour de l’aide humanitaire nécessaire.

Le 5 mars, un jour après l’évacuation d’Irpin’, un convoi comprenant la voiture d’Anton est tombé sous le feu russe. Lui et ses camarades ont réussi à se cacher dans un abri anti-aérien. Il a décrit les événements sur les réseaux sociaux et des volontaires du jour au lendemain ont donné à Anton et à ses amis de nouvelles voitures pour le transport.