Oksana, spécialiste en communication, donne un coup de main au quartier général des forces de défense territoriale

Avant la guerre, Oksana travaillait dans le secteur de la télévision de divertissement, mais aujourd’hui elle coordonne le soutien aux défenseurs de Kyiv. On lui a proposé une arme, mais elle l’a refusée. Elle dit qu’elle peut organiser des processus et résoudre des problèmes. C’est ainsi qu’elle veut être utile à sa ville. Elle travaille 24 heures par jour et a rarement l’occasion de rentrer chez elle pour prendre une douche.

« C’est ma terre, et vous ne pouvez pas venir ici sans y être invité. Nous devons protéger ce qui nous appartient. Pour ceux qui ne comprennent pas, c’est une guerre existentielle – c’est eux ou nous », dit la femme.