Les volontaires Anastasiia et Anton se sont mariés dans une station de métro de Kharkiv

Nastya and Anton

Avant que les troupes russes n’envahissent Kharkiv et ne commencent à bombarder la ville, Anton, 38 ans, était dentiste dans sa clinique privée. Nastia, 33 ans, était infirmière dans le service d’oncologie d’un hôpital local et s’était rasé la tête pour soutenir les patients qui subissent des traitements chimiques. Après le 24 février, ils ont tous deux fait du bénévolat et fourni aux habitants de la région les médicaments dont ils ont besoin. En ces temps difficiles, ils ont décidé de franchir une étape importante et non planifiée : ils ont décidé de se marier.

Une séance de photos devant des bâtiments détruits par les occupants russes et une cérémonie dans une station de métro souterraine — voilà à quoi ressemblait le mariage de Nastia et Anton. Le couple a choisi une date agréable pour la célébration — l’anniversaire de Nastia. Les parents des jeunes mariés ayant évacué la ville, les invités à la célébration étaient des collègues du centre de volontaires et des habitants du métro.

Mariia Avdieieva, directrice de recherche à l’Association des experts européens, a enregistré l’histoire des habitants de Kharkiv. Elle a également été invitée au mariage. Les impressions de la femme sont décrites dans ces lignes : « Quoi qu’il arrive, ces deux-là vont planifier leur vie. De cette façon, ils déclarent aux Russes : vous pouvez essayer de nous enlever notre avenir, mais il viendra quand même. »