Le docteur Iryna a sauvé la vie de quatre personnes pendant l’occupation de Boutcha

Iryna Yazova

Iryna Yazova, thérapeute et médecin de famille, ne s’est pas préparée à la grande guerre – elle savait qu’en tant que conscrite, elle resterait travailler dans la ville. Son premier patient pendant l’occupation est son voisin Volodymyr — l’homme a été blessé alors qu’il revenait de voir des parents dans un autre immeuble.

Les voisins l’ont amené à la porte d’Iryna, qui a coupé ses vêtements sur place, a soigné la blessure et s’est occupée de l’homme pendant quelques jours. Les patients suivants étaient une femme et sa fille d’un an et demi toutes deux blessées aux jambes. Même l’inscription « Enfants » sur la voiture ne les a pas sauvées des bombardements des occupants. Quand Iryna les a aidées et a couru chercher des antibiotiques, les vehicules militaires russes se faufilait déjà entre les maisons.

Dans la même Boutcha, Iryna et ses voisins ont aidé Alice à naître — nous avons déjà raconté son histoire. La jeune mère Anna a commencé le travail à même le sol, sans lumière, sans gaz ni eau et à la lumière d’une bougie. Ce n’est qu’après cela que le médecin et son mari ont accepté de quitter la ville.

En traversant la région de Kyiv, le couple a vu les conséquences des crimes, dont les photos ont ensuite fait le tour du monde. Mais malgré ses expériences, la femme ne se considère pas comme une héroïne – elle dit avoir fait ce qu’elle avait à faire. Iryna est heureuse d’avoir pu sauver quatre vies : « À ma place, tout le monde ferait la même chose. En sauvant une vie, vous sauvez le monde entier ».