La petite Mia est née dans le sous-sol d’une maternité de Kyiv pendant les bombardements

Bien que la maman de Mia ait réussi à se rendre à l’hôpital à temps pour accoucher parmi les médecins, les bombardements des occupants les ont poussées dans le sous-sol. C’est là, parmi d’autres femmes enceintes, des femmes sortant d’une opération et des médecins, que Mia a poussé son premier cri. Comme des dizaines d’autres enfants, elle est née dans le bruit des explosions et des destructions.