L’habitant de Marioupol a nagé 4 kilomètres dans la mer glacée pour sortir de la ville occupée

Dmytro Yurin from Mariupol

Lorsque les envahisseurs russes ont bombardé le Théâtre dramatique de Marioupol, Dmytro Yurin était chez lui, non loin du bâtiment. Lui et sa mère se sont cachés dans le garage pour échapper aux bombardements, et après l’explosion, l’homme est allé aider les victimes. Il a vu des morts et des blessés de ses propres yeux. Il a réussi à sortir certaines personnes, tandis que d’autres ont succombé à des blessures mortelles. Cependant, en raison des bombardements incessants, les opérations de sauvetage étaient dangereuses.

Dmytro a décidé de sortir de la ville par le moyen le plus accessible – en nageant, étant donné qu’il avait l’habitude d’aller pêcher avec son père dans la mer d’Azov. Il a enfilé son pantalon de pêcheur, a attaché deux sacs poubelle en plastique autour de ses chaussettes, et a pris quelques cordes et quatre bouteilles en plastique de cinq litres qui faisaient office de bouées. Il est allé à la plage, a marché le long du rivage pendant un moment, puis a plongé dans l’eau. Il a nagé 150 mètres parallèlement au rivage et s’est dirigé vers l’ouest. L’eau était si glaciale que ses dents claquaient. Afin de rester inaperçu, Dmytro s’est caché derrière une des bouteilles. De temps en temps, l’homme se reposait sur une bouée.

Au total, l’habitant de Marioupol a nagé pendant 2 heures et demie. Il a réussi à parcourir 4 kilomètres. Un vieux couple l’a hébergé et nourri dans le village de Melekine. Ils lui ont donné du bortsch et de la horilka. Après cela, Dmytro a pu monter dans un minibus pour Berdiansk et a passé les points de contrôle contrôlés par la Russie. Il a ensuite rejoint le territoire contrôlé par l’Ukraine et se trouve actuellement à Lviv.