17/03/2022
L'occupant a également tiré sur son fils, mais le garçon a survécu.

Un soldat russe a tué un homme devant l’un de ses trois fils à Bucha occupée.

Ruslan Nechyporenko avec son fils Yuriy. Photo issue des archives familiales

L’hôpital national spécialisé pour enfants d’Okhmatdyt a signalé un bombardement affectant deux résidents de Bucha. Ruslan Nechyporenko, 47 ans, père de trois enfants, et son plus jeune fils, Yuriy, se sont rendus à vélo au centre-ville. Ils avaient besoin d’aide humanitaire et de médicaments. La famille a vécu sans gaz, électricité et eau depuis près de deux semaines.

« Nous faisions du vélo lorsque l’armée russe est sortie de la maison. Nous nous sommes arrêtés, avons levé la main et avons dit que nous n’avions pas d’armes. Mais le soldat a commencé à tirer sur mon père. Il est tombé. Puis les militaires ont commencé à tirer sur moi, deux balles m’ont touché la main. Je suis tombé au sol. Le soldat a continué de tirer mais la balle n’a pas touché ma tête », a déclaré Yura, 14 ans, à l’hôpital.

Yuriy Nechyporenko à l’hôpital.
Photo: Page Facebook d’Okhmatdyt

Le garçon resta allongé au sol pendant quelques minutes. Lorsque le soldat est parti, Yura a couru vers l’abri le plus proche et les gens lui ont donné les premiers soins. Le garçon est rentré chez lui pour annoncer la mort de son père à sa famille. Les proches n’ont pas pu récupérer le corps de Ruslan pendant deux jours. Quand ils ont trouvé le corps, les bandages blancs de l’homme avaient disparu. De même que le téléphone, le portefeuille et les clés de la maison. La femme de la victime a déclaré que Ruslan avait des blessures au cœur et à la tête. Le corps de l’homme a été enterré dans la cour de sa maison.

« Je savais que je devais sauver les enfants et moi-même. Nous avons entendu parler d’un       « corridor humanitairet » le 19 mars. Nous avons dû nous rendre au lieu de rassemblement par nos propres moyens. Nous marchions dans la rue où mon mari a été abattu. Nous avons marché et prié pour nos vies à chaque seconde. Nous avons entendu des explosions à proximité. Nous avons été arrêtés par des assassins russes. Nous sommes allés et étions prêts à dire au revoir à la vie à chaque seconde », raconte Alla Nechyporenko.

Famille Nechyporenko avant la guerre.
Photo issue des archives familiales

La famille a été évacuée vers la région de Tcherkassy. Yura a reçu des soins médicaux à l’hôpital Okhmatdyt et a officiellement enregistré les blessures. Le garçon a reçu une balle dans le bras, l’avant-bras et le doigt. Maintenant, lui et le reste de sa famille sont en sécurité.

Explorer plus

Bucha
07/04/2022
Recherche de corps

La femme tuée par les Russes a été identifiée à travers sa manucure sur la photo. Elle s’appelait Irina

En savoir plus
Bodies found after the liberation of Bucha. Locals would later report mass executions of army-age men (16-60 years old), lined up against the wall in backyards, hands tied with rope or tape. Photo: Vadim Ghirda
02/04/2022
400 tués, 200 disparus (le nombre augmente)

Le massacre de Bucha. Les Russes ont tué, violé et torturé des personnes dans la région de Kyiv

En savoir plus
01/04/2022
Tué de deux balles

Les Russes ont abattu Maksym Levin, un photojournaliste non armé.

En savoir plus
Russian occupiers shelled civilians standing in line to buy bread in Chernihiv
16/03/2022
14 morts

Les occupants russes ont bombardé des civils faisant la queue pour acheter du pain à Tchernihiv

En savoir plus
Russian war crime
07/03/2022
2 morts

Les mercenaires de Kadyrov ont tiré sur des employés de la poste ukrainienne qui distribuaient les retraites dans la région de Zaporijia

En savoir plus
04/03/2022
Un bébé de 18 mois est décédé

Bombardement par les troupes russes à Marioupol

En savoir plus