à la Nouvelles & histoires
En temps de guerre Longreads

Reconstruction au mépris de la guerre : comment les Ukrainiens restaurent les villes et les maisons endommagées par les attaques russes

La bravoure ne consiste pas seulement à mener une guerre sur le champ de bataille. La bravoure ne consiste pas seulement à résister à la violence avec force et honneur. La bravoure, c’est aussi avoir la volonté de vivre face à la guerre, de ne pas abandonner ou tomber dans le désespoir. Les efforts des Ukrainiens ordinaires qui restaurent et réparent les villes ravagées par la brutalité russe témoignent de ce courage quotidien. Des bombes peuvent encore tomber dans les rues ukrainiennes, mais leurs habitants refusent que leur vie soit diminuée ou soumise au mal et à la violence.

Bénévoles du District One de la région de Kyiv : designers, photographes et gestionnaires se mettent aux outils de réparation et de construction. 
Photo : District One Foundation

En mai dernier, quand les atrocités perpétrées par l’armée russe au nord de Kyiv étaient encore fraîches dans nos esprits, une rue de la ville d’Hostomel a fait la une des journaux nationaux pour une raison apparemment de peu d’importance. Hostomel a été parmi les premières villes à souffrir de l’invasion russe, avec Irpin et Boutcha. Elle a été le théâtre de violents combats entre l’aviation, l’artillerie et les forces terrestres en raison de la proximité de l’aéroport local.

Lisez l’histoire complète des trois villes pendant la guerre : Massacre de Boutcha, cauchemars d’Irpin et d’Hostomel

Pourtant, après la libération de la ville par l’armée ukrainienne, les habitants se sont levés pour nettoyer et restaurer les rues d’Hostomel. Une clôture détruite par les mitrailleuses russes est devenue l’un des symboles de la fermeté de l’Ukraine, car les habitants peignaient des fleurs autour de chaque trou de balle… en réaffirmant la beauté et l’humanité face à la guerre.

La célèbre clôture d’Hostomel, avec des fleurs dessinées autour de chaque trou de balle.
Photo : Alla Beletskaya / Facebook

À bien des égards, il s’agit d’une représentation de plusieurs caractéristiques fondamentales de la mentalité nationale ukrainienne : le soin profond que les Ukrainiens ont pour leur foyer (il s’agit à la fois du pays et de leurs communautés locales) ; leur aspiration à la beauté et à la paix, même dans les moments les plus sombres ; leur volonté de survivre, de résister et de vivre en dépit de tous les obstacles.

Les Ukrainiens ont travaillé sans relâche pour soigner, nettoyer et réparer toutes les blessures infligées par les bombes russes à leurs villes et villages. Cela a été difficile à cause de la poursuite des tirs de roquettes et du manque de ressources, mais les gens ne se sont pas rendus. Vous trouverez ci-dessous quelques exemples de groupes et d’organisations bénévoles et d’histoires particulières liées à ce phénomène.

Courageux pour Reconstruire 

« Rejoignez les courageux », tel est le slogan de l’organisation bénévole.
Photo : BraveToRebuildUA

Brave to Rebuild (Courageux pour Reconstruire) est une organisation bénévole active, petite pour le moment, fondée par des urbanistes qui ne s’attendaient pas, avant la guerre, à participer à la réparation de maisons. L’organisation est très active à Boutcha, Irpin et dans d’autres villes et villages de la région de Kyiv. Elle rassemble des groupes de bénévoles et collecte des fonds pour réparer les immeubles d’habitation et enlever de lourds débris résultant des frappes aériennes et laissés après l’effondrement de bâtiments. Ils se concentrent surtout sur l’aide aux familles vulnérables, ainsi qu’aux personnes âgées et handicapées.

L’équipe de BraveToRebuild procède à la réparation de maisons endommagées par les attaques russes dans la région de Kyiv.
Photo : BraveToRebuildUA

Les bénévoles de tous âges, quelle que soit leur expérience ou leur statut social, sont les bienvenus. Ce qui compte, c’est le désir d’aider les autres en donnant de son temps, de ses efforts et de sa gentillesse. Les grosses réparations nécessitent des fonds considérables et parfois des professionnels qualifiés. Pourtant, une énorme quantité de débris laissés après les frappes aériennes russes est souvent éliminée par des personnes ordinaires qui viennent soutenir les communautés locales le week-end.

Photos « avant et après » du nettoyage de débris lourds à Irpin après la retraite des envahisseurs russes.
Photo : BraveToRebuildUA

Bien que l’organisation ne communique pas avec une audience globale en anglais (car elle est orientée principalement vers le soutien ukrainien local), vous pouvez trouver des photos et des rapports de leurs activités sur la page du réseau social.

Fondation District One

« Chaque district est numéro un dans notre livre ! » est le slogan de l’équipe du District One.
Photo : District One

Cette fondation bénévole a démarré en 2018 avec des urbanistes et des amateurs d’histoire. Ils ont initialement créé l’organisation pour préserver et rénover les rues historiques du centre-ville de Kyiv, pourtant la guerre les a fait changer d’objectif dans une nouvelle réalité dure. Aujourd’hui, District One contribue à la réparation et à la reconstruction de maisons et de bâtiments auxquels les autorités publiques n’arrivent pas encore à se prendre.

L’organisation est active dans les villes du nord de l’Ukraine, où les bombardements et les frappes aériennes russes ont laissé les gens sans logement dû. À l’approche de l’hiver, avoir des toits et des fenêtres dans de nombreux villages ukrainiens est une question de santé et de vie pour les habitants.

Réparation de la maison dans le village de Koukhari dans l’un des rapports « avant et après » du District One.
Photo : District One

C’est le cas du village de Koukhari, dans la région de Kyiv, qui a été gravement touché par les frappes d’artillerie et les combats terrestres russes. Avec l’arrivée des vents et des pluies d’automne, les réparations sont devenues encore plus importantes dans les zones rurales. Vous pouvez prendre connaissance des rapports et des photos de l’organisation sur sa page Facebook ou son site web.

Dobrobat (Bataillon de réparation bénévole)

Le gilet d’un bénévole de Dobrobat, signé par des habitants reconnaissants des villages de la région de Kyiv. Le slogan de Dobrobat proclame : « Reconstruisez l’Ukraine avec nous ! ».
Photo : Dobrobat

Dobrobat est peut-être l’une des organisations bénévoles les mieux organisées et les plus massives qui réalise des travaux de réparation en Ukraine. Traduite comme bataillon de bénévoles ou bataillon de la bonté, elle a été fondée par l’Administration de la région de Kyiv pour soutenir les courageux premiers intervenants du Service d’urgence d’État de l’Ukraine.

Agissant comme organisation caritative et bénévole, elle coordonne et effectue des réparations dans les régions de Kyiv, Kharkiv et Dnipro. Contrairement à certaines organisations de base plus petites qui se concentrent sur l’aide aux individus et aux familles, cette organisation a la capacité de mener des réparations à grande échelle, parfois même en utilisant des machines lourdes. Le travail peut être à la fois difficile et dangereux, mais il est absolument nécessaire pour restaurer les communautés locales et le pays dans son ensemble.

Les équipes de réparation bénévoles de Dobrobat dans la région de Kyiv.
Photo : Dobrobat

Tandis que l’été fait place à l’automne dans les petites villes et villages du nord, du centre et de l’est de l’Ukraine, les équipes de bénévoles de Dobrobat continuent d’installer des toits et des fenêtres, des clôtures et des sols. Elles éliminent les débris rouillés et suivent les sapeurs qui enlèvent les mines et les explosifs. Écoles, maisons privées, hôpitaux et bâtiments municipaux – chaque projet est important pour la mission de rénovation de l’Ukraine. Et si les ressources peuvent être limitées, l’esprit ukrainien ne l’est pas.

Des équipes de bénévoles réparent les maisons du village en prévision des saisons froides.
Photo : Dobrobat

Vous pouvez en savoir plus sur Dobrobat sur leur site web et voir leurs rapports sur leur page du média social.

Services d’urgence et de réparation ukrainiens

Le carrefour de la rue Bohdana Khmelnytskoho à Kyiv, touchée par un tir de roquette russe le 10 octobre.
Photo : Administration de la ville de Kyiv

Les employés des services d’urgence et les équipes de réparation ukrainiens ont été salués comme des héros presque dès le début de la guerre. Les sapeurs, électriciens, pompiers et réparateurs ont été en première ligne de la défense de l’Ukraine presque autant que ses soldats. Lors des dernières attaques russes brutales, le 10 octobre, des missiles de croisière russes ont frappé l’un des carrefours les plus importants du centre-ville de Kyiv, à côté de la célèbre Université nationale Taras Chevtchenko et de l’Opéra national de l’Ukraine.

Cette attaque horrible a fait la une des journaux du monde entier le soir même, car elle visait des objets civils sans valeur militaire. Le monde s’est vu rappeler une fois de plus la violence éhontée de cette guerre contre l’Ukraine. Pourtant, en trois jours seulement, les autorités de Kyiv ont réparé les dégâts causés à ce quartier très apprécié de la ville et ont rétabli le régime normal du trafic routier.

Les travaux de réparation se sont terminés le 13 octobre.
Photo : Administration de la ville de Kyiv

Bien qu’il ne s’agisse que d’un seul exemple parmi des milliers d’autres de bravoure des secouristes à travers le pays, il est remarquable comme un symbole éclatant de plus de l’insoumission ukrainienne face à la terreur russe… et ce sont les premiers intervenants des services d’État de l’Ukraine qu’il faut remercier.

Malgré le fait qu’il est difficile d’aider directement Kyiv ou les services d’urgence, vous pouvez apporter votre soutien par l’intermédiaire d’United24, initiative caritative du président Zelensky, qui est axée sur le déminage, la reconstruction et l’aide médicale. Ou bien faire un don à d’autres fondations caritatives privées ukrainiennes et à des organisations bénévoles qui contribuent à rapprocher la victoire et le rétablissement.

Ce ne sont là que quelques-uns des milliers d’exemples d’Ukrainiens ordinaires qui se joignent à la lutte pour la liberté, la dignité et la paix. Ils se joignent à leur manière : parfois avec quelques dons, un week-end de travail ou un instrument de réparation à la main. En fin de compte, la plus grande leçon que nous pouvons en tirer est la suivante : personne n’est impuissant et chaque petit effort aide une plus grande cause. Quelles que soient vos compétences, la distance à laquelle vous vous trouvez ou votre origine, vous pouvez contribuer à rendre le monde meilleur.