Commentl’artestdevenulemiroirdelarésistanceukrainienne

L’art visuel était toujours le moyen puissant de communiquer et d’immortaliser les horreurs de la guerre. L’art ukrainien est aussi le témoin de l’espoir et du défi qui accompagnent cette tragédie. La souffrance aiguise et encourage l’art. La lutte pour un meilleur avenir le rend plus puissant. C’est le cas aujourd’hui, quand les Ukrainiens se cachent des bombardements aériens qui brulent leurs maisons et immeubles.  Peintres et illustrateurs vident leurs cœurs sur le papier et la toile. Des œuvres d’art, de la musique et des projets créatifs voient le jour et capturent l’âme même de la douleur, de l’espoir et de l’amour des Ukrainiens.

Port.agency est à l’origine de l’initiative Artists Support Ukraine (site web et instagram), qui permet aux artistes ou les organisations créatives du monde entier de partager leur talent et vision pour inspirer les Ukrainiens, mais aussi de parler de la guerre. Les artistes peuvent soumettre leurs œuvres par email [email protected] ou à travers leurs réseaux sociaux en ajoutant le hashtag #ArtistsSupportUkraine.

À l’échelle globale, le célèbre graphiste et illustrateur Sho Shibuya a dédié une série de ses travaux à l’invasion brutale de la Russie et aux combats des Ukrainiens pour la liberté. Une de ses créations a fait la une du magazine New York Times.

En dépit de l’absence de l’organisation centrale, beaucoup d’artistes ont su faire entendre leurs voix. Un flux artistique, tantôt donnant l’espoir, tantôt brisant le cœur, s’est invité dans les actualités de Facebook et Instagram. Le magazine Elle en a immortalisé les exemplaires les plus marquants :

Les agences créatives ukrainiennes Projector Institute et Telegraf.design sont en train de créer une base d’affiches pour les protestations, actions et soutien de l’Ukraine pendant la guerre. Elles peuvent être téléchargées et utilisées librement (en créditant simplement l’auteur) dans la lutte contre la violence et la propagande russes.

Banda, sans doute l’agence de création ukrainienne la plus performante, a arrêté tous ses projets commerciaux et s’est engagée dans la lutte pour les cœurs et les esprits. La directrice de la création, Alexandra Doroguntsova, souligne trois axes des créations et des projets de l’agence : soutenir et inspirer les Ukrainiens, solliciter l’aide des entreprises étrangères et tenter de réveiller le peuple russe qui « semble aveugle et sourd » aux horreurs perpétrées par son gouvernement.

L’art est devenu un refuge des créateurs permettant de rester sain et productif en période de guerre. La designer de Kyiv Katalina Maievska en témoigne : « J’étais – et je le suis toujours – angoissée et paralysée. Je surfais les actus, je voyais des morts partout, des mamans qui accouchaient dans le métro ». Katalina décrit le processus artistique actuel comme un mélange de la peine, de la thérapie et de l’action. « Je peins avec une telle ferveur que je me fais mal aux doigts… J’ai toujours voulu être utile et faire quelque chose d’utile ».

Vous pourrez apprendre davantage sur la guerre créative des artistes ukrainiens dans cet excellent article de DesignWeek.

Ivan Chovkoplias, consultant en communication, bénévole pour des médias ukrainiens